top of page
  • lsessi9

Le camp de Dalein tacle Alpha Condé et son entourage:ils pensent que le pouvoir,c’est leur propriété


Alors que plusieurs responsables politiques et militants de l’opposition croupissent en prison, la question du dialogue entre le pouvoir et ses adversaires continue d’alimenter les débats. Le camp de Cellou Dalein Diallo accuse le pensionnaire de Sékhoutouréyah de manquer de volonté politique pour apaiser les tensions.


‘’Il faut la volonté politique de ceux qui dirigent. Ils pensent que le pouvoir, c’est leur propriété et que personne d’autre ne doit en parler. Si l’UFDG décide aujourd’hui de mettre balle à terre et qu’elle ne réclame plus le pouvoir, je suis persuadé qu’ils sont prêts à nous donner des miettes et même des postes de ministres. Mais ce n’est pas ce que nous cherchons’’, indique le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, chargé des affaires politiques.

En Guinée, regrette Aliou Condé, ‘’la démocratie qui est bafouée pas, aucune règle de la démocratie n’est respectée. On n’a plus la liberté d’expression, de mouvement. Et à chaque fois, on nous emprisonne, bastonne. Quand vous voulez faire une manifestation, on vous dit que c’est interdit. Quand vous sortez dans la rue, on vous réprime’’.

‘’Je ne pense qu’un pays de la Cedeao se soit doté d’autant de gaz lacrymogènes que le régime guinéen. Quand vous devez un dictateur, à un moment donné, vous ne faites plus la part des choses. Parce qu’aujourd’hui, même dans les fiefs d’Alpha Condé, dès qu’il y a la plus petite manifestation, on envoie du gaz lacrymogène et on tire sur les gens’’, martèle-t-il.

‘’Aujourd’hui, la Guinée est à la croisée de chemin. Qu’est-ce qu’on fait ? Toutes les institutions sont inféodées. Vous n’avez pas la Haute cour de justice pour traduire les ministres. Toutes les institutions sont inféodées. Comment sauver ce pays ?’’, se demande-t-il.

La première chose à faire, suggère M. Condé, ‘’c’est la refondation de l’Etat. L’administration locale, l’administration décentralisée, la justice, tout est tripatouillé. Si on veut que la Guinée s’en sorte, il faut commencer par la refondation de l’Etat pour que l’administration soit neutre et que les élections soient propres’’.


Source : VisionGuinee.Info


0 vue0 commentaire

Comentários


bottom of page